• Source : Pennsylvania Department of Conservation and Natural Resources - Forestry Archive, Bugwood.org

  • Source : Christopher Asaro, Virginia Department of Forestry, Bugwood.org

  • Source : David Cappaert, Michigan State University, Bugwood.org

  • Source : Christopher Asaro, Virginia Department of Forestry, Bugwood.org

L’observation visuelle

L’insecte adulte peut être observé à la cime des arbres et sur le feuillage des frênes les plus exposés au soleil entre la mi-mai et la fin juillet, durant la période d’accouplement. L’agrile se nourrit du feuillage des frênes, mais les dommages causés par l’insecte adulte sont sans incidence réelle sur la santé des arbres.

Il est toutefois difficile d’identifier avec certitude les signes d’infestation d’un arbre par l’agrile dans un frêne à partir du sol par observation visuelle uniquement. Il est notamment important de ne pas soulever l’écorce d’un arbre en santé. Pour cette raison, il est préférable de confier cette tâche à un expert qualifié, tel qu’un ingénieur forestier, un biologiste, un élagueur ou un arboriculteur. Si vous ne connaissez pas déjà un spécialiste des arbres, vous trouverez une liste d’experts sur le site Internet de la Société internationale d’arboriculture ou sur le site Internet du CQEEE.

Si vous observez des signes d’infestation sur vos frênes (galeries en « S » visibles derrière l’écorce fissurée, trous en « D », etc.) ou si vous capturez l’agrile du frêne (adulte, larve ou nymphe), communiquez sans délai avec votre municipalité.

Vous pouvez par ailleurs consulter les deux guides suivants, publiés par Ressources naturelles Canada qui, à l’aide de nombreuses illustrations, sauront vous guider :