• Source : Pennsylvania Department of Conservation and Natural Resources - Forestry Archive, Bugwood.org

  • Source : Christopher Asaro, Virginia Department of Forestry, Bugwood.org

  • Source : David Cappaert, Michigan State University, Bugwood.org

  • Source : Christopher Asaro, Virginia Department of Forestry, Bugwood.org

Plan d’action régional de lutte à l’agrile du frêne de la MRC de Vaudreuil-Soulanges

La MRC de Vaudreuil-Soulanges, en collaboration avec le Conseil québécois des espèces exotiques envahissantes (CQEEE), a initié en 2014 l’élaboration d’un Plan régional stratégique de lutte contre l’agrile du frêne. Chacun des 23 municipalités, villes et villages de son territoire, dont certains (11 municipalités) sont membres de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), ont également la responsabilité d’élaborer et de mettre en œuvre un plan d’action local.

L’objectif de cette initiative visait à faire prendre conscience à l’ensemble des intervenants de la MRC de l’ampleur du problème. Le territoire de la MRC représente un défi intéressant, car ce n’est plus seulement une gestion du ravageur en milieu urbain qui doit être faite, mais bien une gestion sur un territoire hautement hétérogène composé de zones urbaines, agricoles et forestières. Avec la confirmation de la présence de l’insecte sur le territoire de la MRC, cette stratégie est d’autant plus pertinente.

Les objectifs généraux du plan de la MRC sont de :

  1. Ralentir la mortalité des frênes sur le territoire de la MRC.
  2. Réduire les frais engendrés par la perte massive et rapide des frênes.
  3. Assurer la sécurité des citoyens.
  4. Maintenir la forêt urbaine et sa biodiversité.
  5. Moduler et concerter la gestion des divers types de milieux de proximité.
  6. Favoriser la valorisation du bois.
  7. Assurer la diffusion de l’information à l’échelle de la MRC.

Le plan comprend également plusieurs objectifs spécifiques :

À l’échelle de la MRC :

  1. Participer à l’initiative de la CMM.
  2. Supporter l’adoption d’un plan d’action par les 23 municipalités de la MRC.
  3. Contribuer à l’élaboration d’un plan de reboisement par le biais de la Politique de l’arbre et des boisés et du Schéma d’aménagement de la MRC de Vaudreuil-Soulanges.
  4. Promouvoir la communication et la sensibilisation.
  5. Participer au comité « Valorisation du bois de frêne » de la CMM.
  6. Développer une stratégie de gestion du bois et, potentiellement, des sites de dépôts pour l’ensemble du territoire.
  7. Solliciter du financement auprès des instances de santé, de sécurité publique et de conservation.
  8. Contribuer à la stratégie de dépistage de l’insecte et à la distribution de pièges à l’échelle du territoire.
  9. Offrir des formations techniques aux arboriculteurs et aux professionnels œuvrant dans le domaine de la foresterie et ceci conformément à la Politique de l’arbre et des boisés de la MRC de Vaudreuil-Soulanges.

Initiatives mises en place par la MRC :

En 2014 :

  • Une Table de concertation sur l’agrile du frêne a été mise en place par la MRC de Vaudreuil-Soulanges et les municipalités locales sont invitées à y participer.
  • Deux formations ont été offertes et plus d’une trentaine d’arboriculteurs des municipalités locales ont été formés en vue d’identifier l’insecte et de procéder à l’écorçage, une méthode de dépistage précoce de l’insecte.
  • Près d’une centaine de pièges de dépistage de l’insecte ont été installés dans les arbres répartis sur tout le territoire de la MRC. Au cours des deux inspections prévues en juillet et août, trois insectes suspects ont été recueillis sur ces pièges et envoyés pour analyse à l’ACIA. Les résultats se sont avérés négatifs.
  • Un service d’accompagnement a été offert aux 23 municipalités pour l’élaboration de leur plan d’action ainsi que d’une réglementation pour la gestion des frênes du domaine privé.

En 2015 :

  • Une journée thématique, en collaboration avec la MRC et le CQEEE, a eu lieu en janvier 2015 et un atelier de travail aura permis aux municipalités de se regrouper et de discuter des différents enjeux locaux.
  • Deux formations ont été offertes aux gestionnaires et décideurs des municipalités locales de même qu’aux professionnels en environnement et en foresterie urbaine. Elles auront permis de sensibiliser plus d’une vingtaine de professionnels face à la stratégie de lutte à l’agrile du frêne.
  • Près de 100 pièges de dépistage ont été installés sur tout le territoire. Ces pièges seront vérifiés à la mi-juillet ainsi qu’à la mi-août. Les spécimens suspects seront de nouveau envoyés en laboratoire à l’ACIA pour analyse.
  • Une conférence grand public intitulée « L’agrile du frêne, freiner cet envahisseur » sera offerte le 18 août 2015 à 19 h à l’Opticentre Saint-Jean-Baptiste situé au 145, boul. Harwood à Vaudreuil-Dorion. Entrée libre, aucune réservation requise.

À l’échelle des municipalités :

  1. Offrir le support au piégeage (centralisé).
  2. Mettre sur pied un service d’inventaire des frênes du domaine public et du domaine privé.
  3. Collaborer à la mise en place d’une stratégie de communication commune et diffuser l’information.
  4. Élaborer et mettre en œuvre une réglementation municipale sur l’abattage des frênes et le reboisement.
  5. Assurer une bonne gestion des résidus du bois de frêne et diffuser l’information sur les différents lieux de dépôts potentiels.

À l’échelle des milieux forestiers et naturels :

  1. Développer une approche concertée avec le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) pour la gestion de la problématique de l’agrile du frêne dans les milieux humides et écosystèmes forestiers exceptionnels dans un court délai afin d’orienter les plans d’action des municipalités.
  2. Identifier et contacter les propriétaires de lots boisés et mettre en place une stratégie pour les mobiliser et les impliquer dans la démarche.
  3. Mettre en vigueur la politique de l’arbre avec obligation de respecter le 30% de couvert forestier.
  4. Développer un volet réglementaire qui assure la protection du couvert forestier de la zone agricole (à vocation forestière) à l'échelle de son territoire.
  5. Promouvoir le Programme de développement régional et forestier.