• Source : Pennsylvania Department of Conservation and Natural Resources - Forestry Archive, Bugwood.org

  • Source : Christopher Asaro, Virginia Department of Forestry, Bugwood.org

  • Source : David Cappaert, Michigan State University, Bugwood.org

  • Source : Christopher Asaro, Virginia Department of Forestry, Bugwood.org

Plantation préventive et options de remplacement

Évitez de planter des frênes sur votre propriété. La plantation de frênes est interdite dans certaines municipalités. Dans tous les cas, elle n’est pas encouragée, puisqu’aucune variété de frêne résistant à l’agrile du frêne n’est actuellement disponible.

Diversifiez les essences d’arbres, d’arbustes et de plantes vivaces plantées sur votre terrain. Pour favoriser la biodiversité, il est recommandé d’aménager un espace en n’utilisant jamais plus de 30 % de plantes ou d’arbres provenant de la même famille, 20 % de plantes ou d’arbres provenant du même genre et 10 % de plantes ou d’arbres provenant de la même espèce. Une grande diversité des espèces plantées procurera une plus grande résilience des forêts urbaines aux insectes et aux maladies (qu’ils viennent d’ici ou d’ailleurs).

Les espèces d’arbres indigènes, c’est-à-dire celles poussant naturellement dans nos régions, sont également à privilégier. Elles sont généralement bien adaptées à nos conditions climatiques tout en ayant un effet positif sur le maintien de la biodiversité. Cultiver des arbres indigènes, plutôt qu’exotiques, est aussi un bon moyen de réduire les risques d’introduction d’espèces potentiellement envahissantes.

Choisir le bon arbre au bon endroit

Un autre principe général extrêmement important à considérer avant de planter un arbre est de bien connaître les conditions environnantes où il prendra racine. Autrement dit, il faudra « choisir le bon arbre au bon endroit ». Chaque espèce est différente et a donc ses propres exigences de croissance. Bien connaître le site de plantation et s’informer au sujet des besoins de chaque espèce assurera un choix judicieux et évitera les problèmes au cours de la vie de l’arbre (insectes et maladies, stress de sécheresse, problème de croissance).

Vérifier auprès de votre municipalité locale les essences d’arbres permises selon la réglementation municipale en vigueur.

Les arbres recommandés par le CQEEE ont été sélectionnés pour leur bonne résistance aux conditions urbaines, en plus d’être non envahissants. Cette liste est non exhaustive et plusieurs autres essences d’arbres pourraient être considérées.

Choisissez avant tout une espèce adaptée à votre terrain et à vos goûts personnels!